Temps Libre :

 Les inscriptions pour le centre ados du mois d'octobre est du 11 au 22 septembre 2017, au service temps libre, aux horaires de bureau. Public : 12/17 ans. Dates du centre 17 au 24 octobre 2017

Un peu d'histoire de Politique Communale..

Située dans une zone de transition entre le Nord et le Sud, tiraillée entre l'attraction des deux grands centres de Saint-Pierre et de Saint- Denis, la commune des Avirons a su garder une identité propre et tirer parti d'un relief peu avantageux.

Profondément attachés à leur terre, les Avironnais ont toujours fait montre d'un esprit entreprenant, avec la volonté de développer économiquement et socialement leur commune.

De 1983 à 1987, le programme de M. Joseph Lacaille a concerné la modernisation des chemins communaux (tout un réseau de chemins goudronnés a été mis en place), l'électrification de certains quartiers encore isolés, l'amélioration de la distribution de l'eau. En collaboration avec l'ONF, l'aménagement de la piste forestière du Tévelave a continué.

En 1994, la commune connaît une relative prospérité qui résulte de la diversification des activités économiques, mais surtout du développement de l'élevage et de l'accent mis sur le "tourisme vert".

Mais ces résultats ne doivent pas occulter le taux de chômage qui reste très important avec 37,2 % de chômeurs en 1990. Ce phénomène touche beaucoup les jeunes, (62,8 % de 15 à 24 ans et 43,7 % entre 25 et 29 ans). Le chômage et la difficulté d'obtenir des logements entraînent un exode des jeunes vers le littoral et les grands centres urbains de l'île.

Dans le domaine du logement, des gros efforts ont été faits. Une première tranche de LTS a été livrée aux Avirons. La construction d'une cinquantaine de logements au Tévelave est en étude. Une autre étude, plus avancée, concerne la construction de 30 LLS, des logements qui seront situés à l'angle de la Route départementale 11 et de

la Ravine du Ruisseau. La SODEGIS est maître d'ouvrage de ce dernier projet qui devrait se concrétiser en 1995.

Dans le cadre d'un premier plan de développement passé avec le Conseil général en 1989, l'accent a été mis sur l'aménagement de la zone touristique du Tévelave. Le but était de désenclaver les Hauts : on y a aménagé une petite zone touristique comprenant des aires de jeux et des kiosques.

En 1990 a commencé le chantier de l'immense complexe omnisports. Il comprend un plateau de grands jeux, un plateau polyvalent, un stade avec une tribune couverte, une piscine avec deux bassins, une salle de squash, un Club House, deux terrains de tennis, des vestiaires, une salle de danse et gymnastique et une salle de sport et combat, une piste d'athlétisme, deux aires de jeux, une aire de lancer et une aire de saut, une maison de gardien et des parkings.

Le Journal de l'Île de La Réunion du 8 janvier 1993 estime que ce projet sera d'un "coût de 40 M.F. (16 M.F. financés par la Région, 6 M.F. par le Département et pas moins de 18 M.F. pour la commune)."

Un nouveau contrat de développement a été signé sur trois ans en 1993 qui porte sur 18 762 351,99 Francs, soit 6 254 000 Francs par an. Les opérations principales proposées pour ce nouveau contrat de développement ont été les suivantes : l'électrification rurale, l'assainissement des eaux usées, l'adduction d'eau potable, l'enseignement, les bâtiments publics, la culture et l'environnement.

Pour 1994, la priorité a été donnée aux équipements scolaires avec le financement des travaux de l'école maternelle de la Ravine Sèche, des travaux d'étanchéité de l'école mixte B, de l'étude et des travaux de regroupement des écoles mixtes A et B.

L'enveloppe permettra également le financement des travaux d'extension du cimetière, l'électrification rurale et l'engazonnement (les talus du complexe sportif.

Dans le domaine routier, la Commune, confrontée à la progression constante du trafic, envisage :

- d'une part, de restructurer la traversée du centre-ville ;
- et d'autre part, de créer une voie de désenclavement entre la Route départementale 11 et la Rue du Stade.

Ainsi, cent ans après sa séparation de Saint-Louis, la commune des Avirons a su, en n'omettant aucune de ses particularités, s'imposer comme une petite commune réunionnaise dynamique et entreprenante avec des projets de développement ambitieux.

09/11/2013 14:55