Déchets d'Activité de Soins à Risques Infectieux

Les activités de soins génèrent une quantité croissante de déchets entraînant des sujétions particulières liées notamment à leur caractère infectieux.

La gestion de ces déchets s’inscrit d’une part dans la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins. Elle contribue également à prévenir les évènements indésirables, notamment les accidents d’exposition au sang. En 2009, l’InVS recense 16 472 accidents d’exposition au sang en milieu hospitalier. Pour 80% d’entre eux, l’exposition est liée à une piqûre ou une coupure.
La gestion de ces déchets permet d’autre part d’éviter qu’ils ne soient jetés dans le circuit des ordures ménagères, susceptibles alors d’exposer les personnels du ramassage ou des centres de tri à des risques d’accident, notamment des accidents d’exposition au sang. 

 

08/08/2018 14:55